Handicap et maintien dans l’emploi

Je pensais être licencié pour inaptitude suite à mon accident de la route…mais mon employeur a engagé une réflexion avec un ergonome, qui a permis de construire une organisation du travail adaptée avec des aménagements sur mon poste de travail et des horaires. J’ai donc pu conserver mon emploi et l’entreprise mes compétences, au travers de la création d’un poste de formateur interne ou je peux transmettre mon savoir-faire aux plus jeunes.

Plus que le handicap, nous préférons parler de situation de handicap. Comment la situation de travail peut et doit être adaptée pour que les personnes ne soient plus en situation de handicap ?

Handicap et usure professionnelle

L’usure professionnelle correspond à un processus d’altération de la santé lié au travail.

L’usure professionnelle dépend

  • Du cumul et/ou de combinaisons d’expositions de la personne à des contraintes du travail
  • De la nature des contraintes
  • Des facteurs de préservation et de construction de la santé individuelle et/ou d’entreprise

L’usure professionnelle se manifeste au travers

  • De symptômes d’atteinte de la santé
  • D’atteinte à l’efficacité productive

Une situation invalidante est une situation dans laquelle un individu, soumis à des facteurs de charges élevés, réalise son travail avec un niveau de performance correct, mais avec un coût physiologique et psychologique tel qu’à court ou moyen terme, son état de santé va se détériorer, au point qu’il ne sera plus en capacité d’exercer son activité.

Une situation handicapante est une situation mettant un individu face à un obstacle tel que l’activité devient impossible ou fortement limitée. Cette situation peut provenir de l’opérateur (aggravation de la déficience) ou d’une modification plus ou moins soudaine de facteurs externes du travail (contraintes de temps, d’espace, liées aux ambiances physiques, à l’organisation du travail…).

Nos solutions :

  • Diagnostic en situation de travail : identification des situations invalidantes et handicapantes, des déterminants de l’usure professionnelle
  • Co-construction et Formalisation d’un plan d’action visant à opérationnaliser le maintien dans l’emploi : bilan fonctionnel, formation, aménagement des horaires, révision de process, aménagement technique (poste de travail), création de poste (transfert de compétences),…
  • Diagnostic conseil maintien en emploi collectif

Usure professionnelle et Maintien dans l’emploi

Le maintien dans l’emploi consiste à maintenir en emploi un salarié présentant une inaptitude ou un risque d’inaptitude à son poste de travail.

Le maintien repose sur l’identification (communément, le signalement) d’une situation d’inaptitude ou de risque d’inaptitude médicale au poste de travail, en lien avec une déficience, maladie ou état de santé susceptible de gêner ou d’empêcher la réalisation des tâches requises pour la tenue du poste.

Le maintien dans l’emploi vise à sécuriser les parcours professionnels en prenant en considération les restrictions faites au salarié et en étudiant les possibilités d’adaptation de son poste de travail ou, quand ce n’est pas possible, en recherchant les possibilités de reclassement sur un autre poste dans l’entreprise ou dans une autre entreprise.

La décision en matière de maintien repose sur trois acteurs clés que sont le salarié, l’employeur et le médecin du travail. Toutefois, d’autres partenaires contribuent activement à la démarche, dont les ergonomes pour l’analyse de l’activité de travail et la formulation de préconisations visant à favoriser le maintien dans l’emploi.

Selon la situation de santé de la personne et son poste de travail, diverses préconisations et interventions permettront un maintien dans l’emploi.
Certains outils susceptibles d’être utilisés dans une situation de maintien sont en lien avec l’environnement de travail (aménagement du temps ou du lieu de travail, accessibilité…), d’autres touchent directement la personne salariée (formation, bilan…), d’autres, enfin, relèvent de mesures spécifiques (aides financières : AGEFIPH / FIPHFP).

Nos missions :

  • Co-constrcution et formalisation d’un plan de prévention de l’usure professionnelle autour de la prévention des risques professionnels et des parcours professionnels
  • Accompagnement à la mise en place des solutions
  • Appui à la réalisation d’action d’accord d’entreprise

Bénéfices

  • Préserver la ressource facteur humain dans le temps
  • Prévenir la désinsertion professionnelle
  • Limiter l’exposition aux situations contraignantes du travail
  • Maintien dans l’emploi et préservation des compétences pour l’entreprise
  • Faciliter les retours à l’emploi et limiter les inaptitudes
  • Fiabiliser les parcours professionnels
  • Diminution de l’absentéisme
  • Diminution des coûts santé (directs et indirects)
  • Amélioration des conditions de travail de tous les collaborateurs (effet loupe)
  • Réduction de la pénibilité

Modalités d’intervention

  • A la demande des entreprises et collectivités
  • Au travers des dispositifs existants tel que AGEFIPH, FIPHFP et OETH
Service précédent

Produits et services

L’approche servicielle et l’économie de la fonctionnalité et de la coopération guide notre action pour concevoir les nouveaux services de demain, utilisables et…
Service suivant

Formation

Le plus grand intérêt de la formation n’est pas d’apprendre quelque chose de nouveau mais de faire mieux ce que l’on fait déjà bien.
Contactez-nous !
Vous souhaitez :
Quelle unité voulez-vous joindre ?
Par quelle formation êtes-vous intéressé ?
À quel poste souhaitez-vous postuler ?

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour vous recontacter dans le cadre de votre demande. Aucune autre utilisation de vos données ne sera effectuée. En savoir plus sur notre gestion des données personnelles et Cookies

Administration

78 chemin des 7 deniers
31200 Toulouse

Pascale Duffaut
+33(0) 561 475 246