La qualité de vie au travail (QVT) : cosmétique ou réelle démarche d’amélioration ?

Virgile Mejean
Mis à jour le 17 février 2020

Qu’est-ce que la qualité de vie au travail ?

Lorsque l’on parle de qualité de vie au travail, on entend souvent parler de Chief Happiness Officer, de séances de sophrologie, de la corbeille de fruits frais, du repas « rire » du vendredi midi, sans oublier l’incontournable baby-foot. Favoriser une ambiance de travail détendue est toujours utile. Est-il de la responsabilité de l’entreprise de s’occuper du bonheur de ses salariés ?

Est-ce ça la qualité de vie au travail ?

Non. La qualité de vie au travail, c’est bien plus que ça. En effet, comment croire qu’une possibilité de détente lors de la pause méridienne améliorera significativement la qualité de vie au travail de salariés par ailleurs soumis à une charge de travail considérable, à des échanges parfois conflictuels avec des clients, ou encore exerçant leur activité dans un environnement bruyant ?

Se pencher sur la qualité de vie au travail, c’est avant tout poser la question du travail et de ses conditions de réalisation. Comme l’évoque Yves Clot, il n’y a pas de qualité de vie au travail sans qualité du travail.

C’est également dans ce sens que les partenaires sociaux ont défini la qualité de vie au travail. Ainsi l’accord national interprofessionnel de 2013 qui la définit précise que « la qualité de vie au travail vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation. Elle est également associée aux attentes fortes d’être pleinement reconnu dans l’entreprise et de mieux équilibrer vie professionnelle et vie personnelle. Elle peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué. Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ».

La qualité de vie au travail apparaît donc comme une démarche systémique visant non seulement à améliorer les conditions matérielles de travail, mais également le sens de celui-ci, les possibilités d’échanger et débattre, etc.

Quand mettre en place une démarche de promotion de la qualité de vie au travail ?

Une telle démarche peut être déployée à tout moment : bien évidemment en réponse à des difficultés internes mais aussi à l’occasion de mutations organisationnelles ou techniques, dans le cadre de projet d’investissements ou enfin dans le cadre du dialogue social interne à l’entreprise.

Qu’apporte la mise en place d’une démarche « qualité de vie au travail » ?

De par son approche globale autour de la question du travail, le déploiement d’une démarche QVT permet de progresser et d’améliorer la performance sur un vaste panel de sujets : qualité des relations sociales et de travail (reconnaissance du travail, participation aux décisions), contenu du travail (sens, autonomie), environnement physique (bruit, éclairage, adaptation des postes de travail), organisation du travail (qualité, charge de travail, dysfonctionnements), possibilités de réalisation professionnelle (rémunération, formation, développement des compétences…), formation. Mais également d’autres thèmes comme le télétravail, l’équilibre entre vie professionnelle / vie privée (horaires de travail, transports, etc.).

Comment mettre en œuvre une démarche QVT ?

Le plein succès d’une démarche QVT repose sur la participation active de toutes les ressources d’une entreprise : la direction, les représentants du personnel, les managers, mais également des salariés à l’occasion de groupes de travail.

La conception et la mise en œuvre d’une telle démarche ne sont pas toujours aisées et de très nombreuses entreprises font appel à des cabinets comme ergonova pour les aider et les accompagner. Notre expérience en matière d’accompagnement à la QVT vous permettra de maximiser les chances de succès de votre démarche.

Virgile Mejean
ergonome
Unité Poitiers

Photo by Kevin Bhagat on Unsplash

Derniers articles

Les ergonomes se retrouvent souvent face à ce type de réflexions ou questionnements au cours de leurs interventions. C’est pourquoi il me semblait intéressant de développer, à travers cet article,…
AFEST : Action de Formation en Situation de Travail La réforme de la formation professionnelle continue, pour « la liberté de choisir son avenir professionnel », redéfinit sensiblement le paysage de…
Soumis à l’obligation d’emploi, fixée par le cadre de la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances, les employeurs et les partenaires sociaux peuvent se sentir en difficulté face à un projet…

Nous sommes…

Dans tout ce que nous faisons, nous croyons qu’un modèle de travail différent, au service de l’Homme et de la Planète est possible.
C’est pourquoi nous rendons les situations de travail efficientes, élégantes, durables et pleines de sens.

ergonova, c’est une trentaine de passionnés, 5 unités et environ 250 missions réalisées par an.
Depuis 2005, + de 400 clients nous font confiance
Nous sommes ISO 9001 et DATADOCKE

Mieux nous connaître
Contactez-nous !
Vous souhaitez :
Quelle unité voulez-vous joindre ?
Par quelle formation êtes-vous intéressé ?

Aucune formation en cours ou à venir.

À quel poste souhaitez-vous postuler ?

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour vous recontacter dans le cadre de votre demande. Aucune autre utilisation de vos données ne sera effectuée. En savoir plus sur notre gestion des données personnelles et Cookies

Administration

78 chemin des 7 deniers
31200 Toulouse

Pascale Duffaut
+33(0) 561 475 246