Les opérateurs n’ont peut-être pas raison mais ils ont leurs raisons

Virgile Mejean
Mis à jour le 17 février 2020

Combien de préventeurs et de managers déplorent le fait que les opérateurs ne respectent pas ou pas toujours les procédures de sécurité ou de qualité ?

Car c’est vrai, les opérateurs ne respectent pas toujours les consignes, mettant quelque fois en jeu leur santé ou leur sécurité. Ici un opérateur ne va pas porter ses équipements de protection individuelle. Là il va réaliser une tâche sans toujours respecter ce que prévoit la gamme…

Mais pourquoi les opérateurs ne respectent par les consignes de sécurité ?

On remarque souvent que les opérateurs ne respectent pas les prescriptions, même lorsqu’elles visent à les protéger ?

Loin d’être la marque d’une négligence, cet apparent non-respect des consignes témoigne plutôt d’un écart entre les prescriptions – ce qu’on demande aux opérateurs – et les exigences du travail réel – ce qu’ils font réellement. A chaque instant, les opérateurs réalisent des compromis pour réaliser les tâches qui sont attendues d’eux tout en préservant au maximum leur santé. Cela les amène à faire des choix qui peuvent entrer en contradiction avec les consignes reçues, quelque fois au détriment de leur santé et de leur sécurité. Les exemples sont multiples : c’est l’opérateur qui désactive la sécurité de sa machine pour lui permettre d’effectuer des micro-réglages au fil de l’eau sans pénaliser la production, évitant par là des arrêts machine coûteux. C’en est un autre qui travaille bien plus vite qu’on le lui demande, mais pour pouvoir ralentir momentanément lorsque la fatigue se fait sentir. Ou encore celui qui n’utilise pas la machine récemment acquise pour faciliter les manutentions et continue à porter des charges à bout de bras…

Dans tous ces exemples, si les opérateurs n’ont pas « raison » d’adopter ces comportements, ils ont « des raisons » de le faire : réaliser sa tâche avec la précision attendue, respecter la cadence de travail tout en préservant sa santé, améliorer la qualité, gagner du temps, etc.

Vers une sécurité intégrée

Alors comment faire en sorte que les consignes, notamment de sécurité, soient respectées par les opérateurs ? Comment s’assurer que la toute nouvelle machine sera utilisée comme il est prévu qu’elle le soit ? La menace de sanctions ne suffira pas…

La solution passe par une analyse approfondie du travail réel des opérateurs. Il est fondamental de comprendre quelles sont les contraintes auxquelles ils font face. Mais également identifier les ressources qu’ils mettent en œuvre pour atteindre leurs objectifs.

En effet, ce n’est qu’à la condition d’une bonne compréhension des exigences du travail que les consignes et prescriptions s’avèreront adaptées et, par-là, « respectables » par les opérateurs. En effet, comment exiger d’un opérateur qu’il utilise l’escabeau règlementaire quand celui-ci l’empêche de réaliser la tâche avec la précision requise ? En comprenant « leurs raisons », on est mieux à même de proposer moyens, procédures et techniques qui favorisent à la fois la santé et la performance.

En s’attachant justement à la compréhension des déterminants du « travail réel », l’ergonomie vous permet de réduire cet écart entre prescriptions et activité réelle des opérateurs. Les gains d’une telle démarche peuvent être considérables : amélioration de la qualité, réduction des atteintes à la santé, mais également rentabilité des investissements. En effet, quoi de plus frustrant qu’un investissement qui s’avère imparfaitement adapté aux opérations pour lesquels il a été acquis ?

Virgile Mejean
ergonome
Unité Poitiers

Photo by Josue Isai Ramos Figueroa on Unsplash

Derniers articles

Les ergonomes se retrouvent souvent face à ce type de réflexions ou questionnements au cours de leurs interventions. C’est pourquoi il me semblait intéressant de développer, à travers cet article,…
AFEST : Action de Formation en Situation de Travail La réforme de la formation professionnelle continue, pour « la liberté de choisir son avenir professionnel », redéfinit sensiblement le paysage de…
Soumis à l’obligation d’emploi, fixée par le cadre de la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances, les employeurs et les partenaires sociaux peuvent se sentir en difficulté face à un projet…

Nous sommes…

Dans tout ce que nous faisons, nous croyons qu’un modèle de travail différent, au service de l’Homme et de la Planète est possible.
C’est pourquoi nous rendons les situations de travail efficientes, élégantes, durables et pleines de sens.

ergonova, c’est une trentaine de passionnés, 5 unités et environ 250 missions réalisées par an.
Depuis 2005, + de 400 clients nous font confiance
Nous sommes ISO 9001 et DATADOCKE

Mieux nous connaître
Contactez-nous !
Vous souhaitez :
Quelle unité voulez-vous joindre ?
Par quelle formation êtes-vous intéressé ?

Aucune formation en cours ou à venir.

À quel poste souhaitez-vous postuler ?

En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient utilisées pour vous recontacter dans le cadre de votre demande. Aucune autre utilisation de vos données ne sera effectuée. En savoir plus sur notre gestion des données personnelles et Cookies

Administration

78 chemin des 7 deniers
31200 Toulouse

Pascale Duffaut
+33(0) 561 475 246